Créer un site internet

Bienvenue sur le site du Handball Club Saint-Sulpice 81

  Thumbnail logo hbc st sulpice 81 sans fond blanc

Dates de reprise des entraînements par catégorie et dates des permanence pour les inscriptions

- 9 ans : reprise mercredi 08/09 de 16h30 à 17h30 à St Sulpice Salle Matisse avec Pascal NOURRY

- 11 ans Confirmés/Mixte : mercredi 08/09 de 14h00 à 16h00 à St Sulpice Salle Lobit avec Xavier FINETTI

- 11 ans Débutants/Mixte : mercredi 08/09 de 17h30 à 19h00 à St Sulpice Salle Matisse avec Xavier FINETTI

- 13 G : Lundi 06/09 de 17h30-17h45 à 19h30 à St Sulpice Salle Lobit, avec Nicolas CORNILLE et Mika GENTET

et Jeudi 09/09 de 17h45-18h00 à 19h15 à St Sulpice Salle Matisse avec Nicolas CORNILLE et Xavier FINETTI

- 13 F : Pour les anciennes Mardi 07/09 de 18h30-18h45 à 20h30 à Bessières Salle Armonia avec Mathilde FINETTI. Entraînement commun avec les - 15 F

et Pour les nouvelles et anciennes Jeudi 09/09 de 17h30-17h45 à 19h15 à St Sulpice Salle Matisse avec Mathilde FINETTI.

- 15 G : Jeudi 09/09 de 19h00 à 21h00 à St Sulpice Salle Lobit avec Fred SOLER et Hugo PEREZ

- 15 F : Mardi 07/09 de 18h30 à 20h30 à Bessières Salle Armonia, avec Cédric JAUBERT et Xavier BOULARD. Entraînement commun avec les - 13 F

et Mercredi 08/09 de 19h00 à 20h30 à St Sulpice Salle Matisse, avec Xavier BOULARD.

- 18 G : Jeudi 16/09 de 19h15 à 20h45 à St Sulpice Salle Matisse

et Lundi 20/09 de 20h00 à 21h00 à Bessières Salle Armonia avec Jordan NICE

- Senior Féminines : Mercredi 08/09 de 20h30 à 22h30 à St Sulpice Salle Braconnier avec Christophe BAUBIL.

- Senior Masculins : Jeudi 09/09 de 20h45 à 22h45 à St Sulpice Salle Matisse avec Hugo PEREZ

N'oubliez pas le Pass sanitaire qui est obligatoire pour les majeurs et pour tous les accompagnants des mineurs pour accéder aux gymnases.

Une permanence, pour la remise des documents nécessaires à l'inscription, sera tenue par le Bureau du Club tous les mercredis après-midi du mois de septembre, à compter du 08/09 à partir de 17h, à l'extérieur du gymnase de Matisse.

HBC Saint Sulpice 81 fait partie des 155 clubs sélectionnés par @BigMatFranceOfficiel : Remise officielle des deux jeux de maillots

Mercredi 15/09/21, Sandrine Dumas (responsable communication Bigmat) et Jean Marc Barus (chef d’agence Bigmat Rouffiac-Tolosan) nous ont remis les dotations pour nos équipes -15 et -18 masculines !! Un grand merci à eux deux pour leur accueil et évidemment un grand merci à BigMat France pour cette super opportunité !! Nous souhaitons à ces 2 équipes de bâtir une belle saison !! #LesBatisseursDuSportchanceux.

242186767 10227602893204864 2638056564785114664 n

 

 

Pass Sanitaire

Le pass sanitaire est désormais exigé pour les adultes (entraîneur et joueur) et le sera au 30 septembre pour les 12 à 17 ans: nos catégories concernées sont les -13 garçons et filles, les -15 garçons et filles, les -18 garçons et les séniors garçons et filles.

Nos coachs ont tous un pass sanitaire, grâce à cela, ils peuvent assurer les entraînements et championnats de toutes les catégories.

Pour pouvoir pratiquer dans les conditions imposées par les directives gouvernementales, vos enfants de 12 ans et plus au 30/09/2021 ou vous-même si vous êtes joueur, devrez présenter un pass sanitaire au coach à chaque entraînement (à priori selon la directive de la FFHB en PJ, pour les personnes vaccinées, 1 contrôle unique serait nécessaire), à savoir:

certificat vaccinal complet ou test PCR  ou test antigénique négatif de moins de 72 h  ou certificat de rétablissement (test PCR ou antigénique positif datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois) ou attestation de contre-indication médicale: les auto-tests valables sont les auto tests supervisés avec prise de rendez-vous en pharmacie, test en pharmacie, contrôle du résultat par un professionnel de santé et délivrance d'un QR code

Tout accompagnant majeur devra également présenter un pass vaccinal pour entrer dans les gymnases Matisse, Lobit ou Braconnier, y compris le mercredi pour les permanences à Matisse.


Capture page 1Capture page 3  

LICENCE 2021-22 

Toutes les informations et documents sont disponibles dans l'onglet "Documentation" du Menu Vertical sur la droite, Sous-menu "(Ré)Inscription 2021/2022".

Vous trouverez aussi les tarifs d'adhésions dans l'onglet "Le HBCSS 81" du Menu Vertical sur la droite, Sous-menu "Tarifs d'adhésion 2021/2022".

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Avec la mention "Absence de contre indication à la pratique sportive en compétition ou en loisir", le certificat autorise la pratique sportive pour le handball et ses disciplines associées mais également pour tout autre sport.

Les parents pourront éventuellement bénéficier d'une prise en charge à 100% de cette consultation médicale dans le cadre des 20 visites médicales obligatoires prévues par la loi Buzyn (dont 3 entre l'âge de 7 ans et de 16 ans).

Les licences pour la saison 2020-21 sont valables jusqu'au 15 septembre 2021 (hors competition, hors mutation) mais un avis médical avant une reprise intensive est fortement conseillé.

Reagir violences

LA FFHANDBALL POURSUIT ET RENFORCE SES DISPOSITIFS CONTRE TOUTE FORME DE VIOLENCES, NOTAMMENT SEXUELLES

 
 

Les actes de viols et de violences sexuelles, qu’ils soient perpétrés à l’encontre de victimes mineures ou majeures, constituent des traumatismes insupportables, dont les auteurs doivent être poursuivis et sévèrement condamnés.

Dans le contexte actuel de libération de la parole des victimes, la Fédération française de handball est mobilisée prioritairement auprès des victimes et de leurs familles, dont elle partage la souffrance et auprès desquelles elle s’investit.

Suite au reportage diffusé hier dans Stade 2, la FFHandball précise :

  • qu’elle n’a eu connaissance qu’en 2018 des faits survenus en 2016, à une période où le parent accompagnateur mis en cause n’était plus licencié depuis deux saisons sportives,
  • que ce parent accompagnateur n’a jamais été membre du conseil d’administration au sein de son club,
  • qu’en l’état des informations portées à la connaissance de la Fédération, tous les faits odieux qui se seraient produits ont été commis au domicile privé du parent et hors de toute activité en relation avec le club de handball, ce qui avait conduit la Fédération à ne pas se porter partie civile,
  • qu’à ce jour, l’instruction judiciaire est toujours en cours.

 

La Fédération a par ailleurs été informée, la semaine dernière, d’une plainte pénale récemment déposée par une victime pour « abus sexuels sur mineure de moins de 15 ans par personne ayant autorité ». Les faits dénoncés, survenus il y a plus de 20 ans, sont très graves et auraient été commis par l’entraineur de la victime dans le cadre de l’activité du club. Depuis le premier contact initié par la victime, la Fédération est en lien permanent avec elle pour l’accompagner.
La Fédération prendra toutes ses responsabilités, pour agir sur les plan pénal et disciplinaire, dès lors que l’enquête préliminaire des services de gendarmerie le permettra.

Depuis octobre 2018, la FFHandball a engagé un travail global visant à renforcer son dispositif de prévention des déviances, notamment sexuelles, et de protection de l’intégrité des pratiquants. Ce travail porte sur trois axes :

  • les contenus des formations fédérales,
  • la prévention et l’accompagnement des acteurs du handball,
  • le contrôle et les éventuelles sanctions.

 

La première étape, réglementaire, prévoit le contrôle automatisé, dès la saison 2020-21, de tous les encadrants d’équipe ayant une fonction officielle sur les compétitions de handball. Pour pouvoir exercer des missions d’encadrement, ces personnels auront l’obligation d’avoir fourni une attestation d’honorabilité.


Parallèlement, la Fédération a également redéfini son organisation interne pour accueillir le plus efficacement possible tout témoignage ou dénonciation de comportements déviants, informer sur les dispositifs d’alerte et d’écoute existants et rappeler aux acteurs du handball les comportements à adopter face à de telles situations. Une cellule dédiée de 4 personnes, garantissant la confidentialité absolue de tous les témoignages, a ainsi été créée et est d’ores et déjà opérationnelle.
Une fiche (en annexe) est diffusée à l’ensemble des clubs, des ligues et des comités, pour présenter les réflexes à adopter.
Cette fiche s’accompagne des contacts de tous les référents identifiés au sein des services déconcentrés du ministère des sports (Directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations).

Enfin, un groupe de travail associant tous les secteurs de la Fédération travaille depuis 6 mois à élaborer une campagne d’information et de prévention qui sera diffusée rapidement.

La Fédération rappelle sa détermination sans faille à lutter contre tous les types de violences et de discrimination, et à œuvrer pour que le handball reste porteur des valeurs universelles du vivre-ensemble, illustrées par la richesse des pratiques qu’elle propose.

La FFHandball soutient la Ministre des sports dans la mise en place et la diffusion de nouveaux outils permettant de renforcer la prévention et l’information des pratiquants, et contribuera à la réussite de la Convention nationale organisée le 21 février prochain, eu égard aux enjeux pour le monde sportif associatif.

 
 

Commotion

Les traumatismes de la tête et du cou font partie aujourd’hui de l’accidentologie du handball. Pas les plus fréquents, mais non négligeables, en particulier au regard de la potentielle gravité. La FFHandball a introduit cette année une réglementation particulière, le carton blanc. Dans cet entretien du lundi, les Docteurs Frédérique Barthélémy et Gérard Juin présentent cette règle, pour une prise de conscience supérieure. 

Si je prends un CARTON BLANC, je dois sortir et je ne peux plus rentrer sur le terrain ensuite. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Si l’officiel de banc estime après avoir fait les tests décrits dans le poster « commotions cérébrales » ci-dessous que le joueur va bien, celui-ci pourra rejouer.

Si je prends un CARTON BLANC et que mon entraineur estime que je peux rejouer, il n’y aura pas de suite. VRAI OU FAUX ?
FAUX
À la suite d’un carton blanc quelle que soit la décision prise par mon entraineur, un mail vous sera envoyé automatiquement vous décrivant les possibles symptômes que vous pourriez présenter dans les 48 heures suivant le traumatisme et la démarche à suivre.

Si je reçois un carton blanc lors d’un match, je suis obligé (e) d’aller chez le médecin. VRAI OU FAUX ?
FAUX 
Le mail envoyé systématiquement après l’attribution d’un Carton Blanc décrit tous les symptômes qui peuvent faire craindre une commotion cérébrale :
- Si le joueur a un doute, il doit absolument consulter.
- Si ce n’est pas le cas, il n’est pas nécessaire de voir un médecin.
Mais au moindre doute, il ne faut pas hésiter à prendre un avis médical

Si je prends un Carton Blanc, je ne pourrai pas jouer la semaine suivante, c’est certain. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Si le sportif va bien et ne présente aucun des symptômes d’une commotion cérébrale dans les 48 heures qui suivent le match, il n’y a aucune raison pour qu’il ne joue pas le match suivant. Cependant si le joueur présente effectivement des signes évocateurs d’une commotion cérébrale (décrit dans le mail envoyé systématiquement par la FFHandball en cas de carton blanc) il devra consulter et c’est le médecin qui décidera de la durée d’arrêt et du protocole de retour au jeu.

Si un de mes joueurs reçoit un carton blanc, je dois toujours lui poser les questions du poster commotions cérébrales et lui faire le test d’équilibre décrit. VRAI OU FAUX ?
VRAI
Les questions sont :
1/ Où sommes-nous ?
2/ Quelle mi-temps sommes-nous ?
3/ Quelle équipe a marqué le dernier but ?
4/ Contre quelle équipe as-tu joué ton dernier match ?
5/ Qui a gagné ton dernier match ?

Une commotion cérébrale s’accompagne toujours d’une perte de connaissance. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Le KO avec perte de connaissance ne représente qu’environ 10% des commotions cérébrales.
D’après les derniers chiffres on estime à plus de 100 000 le nombre de commotions cérébrales par an en France. Cela ne concerne pas exclusivement le rugby et le hockey sur glace mais tous les sports et même les accidents domestiques.

On peut savoir immédiatement si on a une commotion cérébrale. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Pas toujours, les signes (maux de tête, troubles de l’équilibre, troubles de l’attention, vomissements, nausées …) peuvent apparaitre jusqu’ à 48 heures après l’impact. Plus de 9 fois sur 10, les examens complémentaires comme le scanner ou l’IRM sont strictement normaux. Il ne faut jamais hésiter à consulter au moindre doute.

Les signes d’une commotion cérébrale avérée disparaissent toujours rapidement. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Même s’ils commencent généralement à s’estomper à partir de 48 heures, les signes peuvent perdurer plus longtemps.
Le temps de retour au jeu chez un adulte est généralement de 6 à 8 jours après la disparition des signes. Chez un jeune, le temps de récupération est plus long (immaturité du cerveau) et est d’environ 3 semaines. Si les SYMPTÔMES persistent plus de 10 JOURS pour un ADULTE ou plus de 21 JOURS pour un jeune de moins de 18 ans, une CONSULTATION SPÉCIALISÉE doit être programmée.

Seul le gardien de but peut être victime d’une commotion cérébrale. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Hormis un coup direct dans le visage volontaire ou pas (coup de poing ou de coude) une situation fréquente est le contre d’un défenseur avec un ballon pleine face. Mais aussi une chute lors d’une suspension avec impact sur la tête.

Une commotion cérébrale est toujours grave. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Si elle est diagnostiquée à temps et bien gérée, le joueur récupérera totalement et ne gardera aucune séquelle. LE REPOS CONSTITUE LE TRAITEMENT LE PLUS IMPORTANT POUR UNE COMMOTION CÉRÉBRALE.

Une commotion cérébrale négligée peut entrainer la mort. VRAI OU FAUX ?
VRAI
Le syndrome du second impact qui correspond à une deuxième commotion cérébrale sur un cerveau qui n’a pas totalement récupéré est mortel dans 50 % des cas. D’où l’importance d’être vigilant et de guetter l’apparition de symptômes après un traumatisme cranio facial et surtout ne pas laisser un joueur chez lequel on suspecte une commotion cérébrale sans surveillance pendant au moins 48 heures.

Après une commotion cérébrale je vais reprendre au bout d’une semaine. VRAI OU FAUX ?
FAUX
Après une commotion cérébrale avérée, on doit respecter un PROTOCOLE de RETOUR AU JEU.

  • 48 heures de REPOS PHYSIQUE et COGNITIF sont recommandées avant d’envisager la reprise d’une activité intellectuelle ou physique.
  • Avant d’envisager une reprise des activités physiques, il faut déjà tenter une reprise des activités intellectuelles (école ou travail).
  • Chaque étape du protocole de retour au jeu doit durer au moins 24 heures.
  • Si un signe réapparait, le sportif doit revenir à l’étape précédente.

 

CONSEILS en cas de suspicion de COMMOTION CÉRÉBRALE

  • Vous ne pouvez pas quitter seul(e) le gymnase. Vous devez donc être accompagné(e).
  • Vous ne devez pas conduire votre véhicule jusqu’au lendemain.
  • Vous ne devez jamais être laissé(e) seul(e), même si vous vous sentez bien., il est souhaitable que vous ne dormiez pas seul(e) la première nuit.
  • Reposez-vous et évitez toute activité physique pendant au moins 48 heures.
  • Évitez les jeux vidéo.
  • Toute consommation d’alcool est interdite pendant ces 48 heures, y compris la bière.
  • Ne prenez pas de somnifères, d’aspirine ou d’anti-inflammatoires ou d’antidouleurs.
  • Seul le Paracétamol peut être utilisé.
  • Consultez rapidement si vous remarquez un changement de comportement, des maux de tête persistants, des nausées ou des vomissements, une perturbation de la vision, des vertiges ou des troubles de l’équilibre une instabilité, une somnolence excessive.

             55795249 10215709254181940 13418594524200960 n

×